Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tennis tribune

Tennis tribune

Blog de tennis. Tests de raquettes, infos, billets d'humeurs sur le monde du tennis pro et amateur.


Premiers matchs à Roland Garros

Publié par Rafael Babal sur 21 Mai 2013, 20:29pm

Catégories : #Les chroniques tennistiques de Rafael Babal

Roland Garros c'est parti ! Avec ce mardi 21 mai, la première journée des qualifs. Viktor y était, et nous livre ses impressions sur ces premiers matchs…

 

Comme le tableau final, les qualifications cette année ont été avancées d'un jour, et ont donc débuté ce mardi pour le tableau masculin. 

Prévus à 10h00 et retardés d'une bonne heure (à cause de la pluie), les premiers matchs de qualification débutent sous un ciel plombé. Bien que la pluie ne fit que quelques sporadiques apparitions, il ne faisait pas bien chaud du côté de la porte d'Auteuil. Et aux alentours de 10°C de tempéraure ,la parka n'était vraiment pas un luxe

 Une petite  pensée pour les vendeurs de la boutique Häagen - Dazs qui auraient pu à loisir profiter des matchs …


Volandri/Bagnis avantage à l’expérience

 Dans un Roland-Garros peu fréquenté, j'ai pris place dans le court 17 pour assister au match opposant l'Italien Volandri à l'Argentin Bagnis (167ème mondial).

L'expérimenté italien a bien mené son match face à son jeune adversaire du jour.

 Bien que plus puissant , l'Argentin à multiplié les fautes, se faisant cueillir par les amortis de Volandri et débordé par son très bon revers.

En début de second set Bagnis tente d'appuyer sur l'accélérateur mais rien n'y fait, Volandri réussit ses passings et fait peu de fautes. Malgré un sursaut côté argentin, l’italien ne laisse pas passer sa chance et s'impose 6-2, 6-4.

 

Jules Marie/ Lajovic, le choc des styles

Le deuxième match  sur ce même court 17 opposait  Jules Marie (qui bénéficiait d'une invitation) au numéro 4 serbe Dusan Lajovic qui pointe actuellement à la 155ème place.

Dès le début de la rencontre, la différence de niveau semble énorme.

Côté serbe, la balle revient bien plus vite, le service est plus puissant.

Marie enchaîne les fautes et voit défiler ce set qui se conclut par un cruel 6-0 en en moins de vingt minutes.

Breaké d'entrée de jeu, le français ne parvient à débloquer son compteur que dans le troisième jeu de ce second set.

Néanmoins, avec beaucoup de courage, Jules fait déjouer le serbe, réussissant de bonnes amorties et tentant sa chance avec succès au filet. Lajovic un peu assoupi commence à son tour à enchaîner les fautes.

Marie débreak et s'offre même une balle de set à 5-4 sur le service adverse.

Mais malheureusement, Lajovic rehausse son niveau et serre le jeu pour finalement s'imposer 7-5. 

Campozano/Olivetti une question de concentration ?

On attendait beaucoup de ce grand gaillard qui a fait sensation à l'open 13 en 2012 (en battant Mardy Fish) et il est vrai qu'il n'a malheureusement  rien confirmé depuis. 

Opposé à l'équatorien Campozano (210ème mondial). En ce début de match, Olivetti frappe bien la balle, passe de nombreux aces, et monte au filet derrière son gros service avec réussite.  Il se démarque donc rapidement, break et mène au score 3-1.

Et puis la machine s'enraye.

Des fautes grossières, un Campozano lucide sur ses passings, debreak puis break à 6-5 pour emporter ce premier set 7-5.

La suite est un naufrage pur et simple.

Privé de cette première balle qui lui a permis de tenir tête lors du premier set, Olivetti commet de plus en plus de fautes, s'avère trop lent à l'attaque et se fait sortir des qualifs sur un dur mais mérité 6-1.

 

Haider-Maurer/ Jan Mertl le meilleur pour la fin

 Enfin avant de quitter l'enceinte je voulais jeter un oeil sur ce match durant lequel la tête de série numéro 4 des qualifs Haider-Maurer se faisait malmené par Jan Mertl, joueur tchèque peu connu en fin de carrière.

Le numéro 2 autrichien, après avoir concédé le premier set 6-1, avait remporté le deuxième 7 à 5.

J'arrive donc pour voir ce dernier set et c'est le meilleur tennis auquel j'ai pu assisté aujourd'hui.

Un bras de fer entre deux joueurs de niveau très proches, services et attaques puissantes, les deux hommes nous offrent un tennis de bon niveau. La balle est percutante des deux côtés, c'est enfin ce que je souhaitais voir pour les qualifs d'un grand Chelem.

Malgré, son exaspération et ses gestes d'énervements, le favori parvient à faire plier le challenger 9 jeux à 7.

Mon emploi du temps ne me permettant pas d'en voir d'avantage, ni pour aujourd'hui, ni pour le reste de la semaine, je reste tout de même sur un bon avant-goût pour la grande messe qui débute la semaine prochaine.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents