Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tennis tribune

Tennis tribune

Blog de tennis. Tests de raquettes, infos, billets d'humeurs sur le monde du tennis pro et amateur.


Les différents styles de tricheurs au tennis

Publié par tennisforum.over-blog.com sur 17 Février 2013, 21:04pm

Catégories : #Les dessous du tennis amateur

hawk-eyesahin_gozu-150x150.jpg

 

D’abord pratiqué dans les milieux huppés (si ! si !), le Tennis était censé être un sport de gentlemen ou de gentes girls. Pourtant, hier comme aujourd’hui, un certain nombre de joueurs à la sportivité douteuse usent et abusent de procédés malhonnêtes afin de grappiller quelques points, pourrir un match.

Car en tournoi, à l’entraînement, en match par équipes, le tricheur au tennis est toujours un adversaire sans scrupules dont l’unique but est de gagner quels que soient les moyens… 

Chacun à son style, sa tactique pour vous déstabiliser et nous allons tenter ici de faire la lumière sur les spécimens les plus courants que vous risquez de rencontrer

 

Le Râlus Bellicus Rex dit le tricheur râleur agressif.

 

C’est un des modèles les plus communs de tricheurs. Dès les balles de chauffe il peste sur votre jeu, la couleur de votre short, sur la frâicheur du terrain. Pendant le match la moindre balle sur la ligne à son désavantage est cause de casus belli, de menaces. On le voit le plus souvent les mains sur les hanches que sur le manche de sa raquette.

Il existe une variante intéressante de ce spécimen. Car parfois le Râlus Bellicus vient en tribu, et prend à témoin des amis venus l’encourager. On parlera alors de migration de tricheurs.

 

Le  compteur fou

 

Il ne sait jamais ou en est le sore, par contre, ce qu’il sait, c’est qu’il a toujours l ‘avantage et que chaque point marqué doit de toutes façons finir par lui faire gagner le match. Quand vous n’êtes pas d’accord avec lui le compteur fou est une fabuleuse machine à remonter le temps qui vous fait revivre tous les points d’un jeu pour en arriver à la conclusion inévitable, que c’est forcément son adversaire qui ne sait pas compter. Ben… oui, forcément.

 

Le blessé

 

Mon préféré ! Clopinant il arrive en début de match vous susurrant d’un air penaud qu’il s’est fait un truc et que forcément, il est pas en forme (sous entendu si tu gagnes mon gars, c’est pas parce que t’es meilleur mais parce que je suis pas dans les meilleurs conditions).

Dès les premiers échanges, il clopine, se traine, sur les points que vous pouvez marquer (sous entendu ; salaud t’as pas honte de faire ça à un pauvre infirme !). Bien sur, il saute comme un cabri dès qu’il a la possibilité de gagner un point. C’est un prédateur à l’affût de la moindre de vos sautes de concentration, mais généralement s’il voit qu’il n’arrive pas à vous déstabiliser soit il laisse filer le match soit il déclare forfait.

 

 Bref, pour ceux qui ont déjà croisé un de ces spécimens, vous voyez de quoi je parle …

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents