Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tennis tribune

Tennis tribune

Blog de tennis. Tests de raquettes, infos, billets d'humeurs sur le monde du tennis pro et amateur.


Federer, Nadal : Le crépuscule des dieux du tennis

Publié par Rafael Babal sur 29 Janvier 2016, 09:33am

Catégories : #Les chroniques tennistiques de Rafael Babal

C'était bien sans Novak hein...

C'était bien sans Novak hein...

Djoko et les légendaires

Après s’être offert Rafael Nadal en Finale à Doha, Djokovic vient de croquer Federer en demi à l’Open d’Australie. Au delà de la défaite des ex-N°1 mondiaux, c’est la manière qui interpelle. L’espagnol comme le suisse se sont retrouvés sous l’étouffoir incapables de déborder le serbe.

En s’imposant face à ces deux monstres du jeu de cette manière Nole marque clairement l’histoire de ce sport. Certes il n’a pas encore le palmarès de ces deux légendes (mais au train ou il va cela peut vite venir) mais en les dominant ainsi il montre de la plus éclatante des manières qui est le maitre de la planète tennis ! Ce qui n’est pas sans conséquences…

Les conséquences pour Nadal

Pour Nadal la Décima à Roland Garros semble s’éloigner à grands pas car, en plus de devoir battre le N°1 mondial il va devoir aussi se battre contre son tennis devenu moins efficace. Son match contre Verdasco en est l’illustration. Fernando contre Rafa, c’était la fiesta des coups droits et alors que d’habitude, à la fin, à ce jeu là c’est le taureau de Manacor qui gagne. Cette fois là cela n’a pas été le cas. Une défaite qui fait mal et qui remet pas mal de choses en questions. Rafa va devoir travailler à changer son jeu car soyons clair, actuellement son lift ne gêne pas suffisamment, et du fond de court il n’est plus le plus fort. Même s’il n’est pas aussi « âgé » que Federer son jeu exigeant physiquement ne lui permettra peut être pas de regagner un grand chelem. Maintenant Nadal ce n’est pas que du physique, c ‘est aussi un mental et sait-on jamais peut-être le phénix renaîtra t-il de ses cendres sur terre battue.

Les conséquences pour Federer

Le suisse habitué aux confrontations avec Novak a été à peine un peu mieux loti, même s’il a été jusqu’en demie de l’Open d’Australie. Il peut se consoler en se disant qu’il fait partie des rares joueurs à pouvoir prendre un set au serbe sur les matches en 3 manches gagnantes. Par contre Il peut s’inquiéter de voir tomber ses records sous les coups stratosphériques du serbe. Car oui on en est là. A l’heure ou j’écris ces lignes le plus grand rival de Federer au yeux de l’histoire du jeu ce n’est plus Nadal mais Djokovic. Et je ne parle même pas pour le suisse de la possibilité de gagner un nouveau grand chelem à la régulière. A 34 piges, cette possibilité s’éloigne à grand pas.

Et maintenant ?

Et les autres me direz-vous ? Sans vouloir manquer de respect à Stan Andy, Marin, les autres vainqueurs de grands chelem de ces dernières années, il y a un gouffre qui les séparent de Roger et Rafa. Ils ne jouent pas dans la même court car leurs exploits n’ont pas eu, ou n’ont pas la même constance que le duo infernal qui a longtemps survolé le tennis.

D’ailleurs c’est sans doute une des raisons pour lesquelles Djokovic met autant de cœur à vouloir écrabouiller l’espagnol et le suisse à chacune de leurs confrontations.

La construction de sa propre légende est à ce prix…

Federer, Nadal : Le crépuscule des dieux du tennis
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Partenaire

Articles récents