Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tennis tribune

Tennis tribune

Blog de tennis. Tests de raquettes, infos, billets d'humeurs sur le monde du tennis pro et amateur.


Roland Garros 2015 : jusqu'ici tout va bien

Publié par Rafael Babal sur 29 Mai 2015, 23:20pm

Catégories : #Les chroniques tennistiques de Rafael Babal

La Monf est (encore) à Donf à Roland Garros

La Monf est (encore) à Donf à Roland Garros

Les bleus à Roland Garros

Tranquillement mais surement nous nous dirigeons en deuxième semaine du tournoi de Roland Garros 2015. Et qu’aura t-on appris ? Que les favoris restent favoris et que les outsiders cette année étaient français et françaises. Et là ça fait quand même plaisir.

Mladenovic chez les filles a sorti Eugénie Bouchard, Benoit Paire est venus à bout de Fabio Fognini, Chardy de Isner…. Les ronchons diront que ces adversaires n’étaient à leur meilleur niveau que patati et patata. Oui mais d’habitude quand on est français on perd souvent contre mieux classé, même quand le joueur ou la joueuse en face n’est pas en forme.

Bon après ça s’est un peu gâté pour Benoit mais dans l’ensemble ce Roland Garros reste un bon cru au niveau bonnes perfs ‘ et pour une fois se retrouver avec pas mal de bleu(es) ça fait du bien. Et puis il y a eu les autres matchs, les parties épiques de Monfils, Cornet, Tsonga, Simon qui dans leur dynamique créerons peut-être eux aussi un exploit. Je met de côté le cas de la Monf qui créé à chaque fois l’exploit de transformer une partie s’annonçant pépère en véritable show…

Les favoris tranquilles

Côté cadors, ça déroule, et on dira ce que l’on veut de Rafael Nadal, qu’il est mou du genou, qu’il a une petite forme. Ben… en attendant il est toujours là, sans forcer, et sans traîner sur les courts non plus.

Ce gars A une telle marge que même sur une jambe, il pourrait jouer 10 ans un même match. Alors oui, c’est pas flamboyant pour le moment, oui on a l’impression de revoir le Nadal des débuts jouant à mi court et remettant tout ce qui bouge. Mais quand tout fout le camp, en tennis comme ailleurs il faut revenir à ses fondamentaux. Et c’est ce que fait l’Espagnol en ce moment, et ça risque de déboiter grave à l’arrivée.

Certains plus tranquilles que les autres

Dans l’ombre, Federer avance masqué, l’attention des médias étant focalisé sur le N°1 mondial et Nadal. Murray ne semble pas avoir plus de difficultés que ses acolytes à se qualifier et Ferrer fidèle à lui même empile les tours en toute discrétion de préférence avec ses matches programmé tôt le matin.

Tout cela est beau, tout cela est bien, mais bientôt nous allons assister aux premiers chocs, la deuxième semaine va arriver et la tension va monter d’un cran.

C’est à ce moment là qu’il va falloir serrer le jeu…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents