Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tennis tribune

Tennis tribune

Blog de tennis. Tests de raquettes, infos, billets d'humeurs sur le monde du tennis pro et amateur.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les dessous de la compétition en amateur…

Publié par Rafael Babal sur 9 Février 2015, 12:56pm

Catégories : #Les dessous du tennis amateur

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les dessous de la compétition en amateur…

Voici la première contribution de Yannick Giammona, joueur passionné et amateur à Tennis tribune. Vous pouvez retrouver d'autres de ses billets sur l'excellent blog de Vincent Bonnin Tennis concept. Bienvenue à Yannick et merci de sa contribution.

Tennis amateur : une pratique pour personnes motivées

Chères lectrices, chers lecteurs. Vous qui êtes amateurs de tennis, faites-vous de la compétition ? Pour ma part oui. J'aimerai donc vous parler aujourd'hui des aléas de la compétition en amateur et vous faire partager mon expérience des tournois individuels (3 ans) et des matchs en équipe (plus de 10 ans).

Faire de la compétition en amateur, c'est totalement différent de la compétition pour les professionnels qui vivent grâce à ça. Je vais donc vous exposer les avantages et les inconvénients de cette pratique pour nous, les petits gens qui travaillons et qui avons également le tennis comme loisir.

Les prétextes pour ne pas (bien) jouer

Tout d'abord, je voudrais vous présenter une difficulté majeure que j'ai rencontrée et à laquelle vous devez aussi faire face : être fatigué avant même de commencer un match.

Car, quand on travaille et que l'on veut jouer un tournoi individuel, la plupart du temps on joue le soir après notre journée de travail. On n’est pas dans les meilleures conditions, et il peut être difficile de se mettre mentalement dans le match.

Ah la famille !

De plus, quand on a une famille, il faut négocier avec madame le fait de ne pas rentrer après le boulot et – quand on en a –, il faut lui laisser la garde des enfants. Tout cela nous met rarement dans de bonnes conditions de départ pour jouer tranquillement. Mais bon, quand on perd, hors de question de prendre ces difficultés comme excuses !

Bonnes excuses et mauvaise foi

Combien de fois j'ai entendu mon adversaire me dire : « j'ai bossé toute la journée, j'avais encore la tête au boulot, mais bravo tu as gagné, c'est mérité. » Qu'est-ce que ça veut dire ? Que si on avait joué un dimanche à 14h, tu aurais été plus fort juste parce que tu n'aurais pas travaillé ? Non, il faut arrêter là ! Les conditions sont les mêmes pour tout le monde...

Pareil pour les compétitions par équipes du dimanche matin : les mêmes conditions pour tout le monde, ou presque. En effet, souvent les jeunes sont sortis la veille et sont plus fatigués que les moins jeunes... Mais ça c'est leur problème, j'ai envie de dire.

L’adversaire toujours inconnu

Autre petit souci pour le joueur amateur : on connaît rarement notre adversaire. On ne sait pas à l’avance comment est son jeu et quelle tactique on doit adopter pour l'embêter et l'empêcher de gagner. Encore une fois, le problème est le même pour tous les joueurs amateurs, mais c'est une grosse différence avec les professionnels...

Dès l'échauffement, on se doit donc d'observer notre adversaire, pour essayer de trouver ses faiblesses. Mais aussi ses forces, car il va falloir éviter de jouer sur son coup droit, par exemple, ou faire des gros ronds si on veut éviter qu’il nous envoie des gros pains de partout !

Le classement un élément fiable ?

De plus, quand on fait un tournoi, il peut y avoir tromperie sur la marchandise. Les classements ne révèlent pas toujours le véritable niveau du joueur. Un tennisman peut être 30/3 et valoir un classement de troisième série parce qu'il a été blessé pendant quelques temps. Cela m'est déjà arrivé, et imaginez mon désespoir : je pensais jouer à classement égal, et là je tombe contre un mec qui ne fait pas une faute, joue les lignes et me fait courir partout ! J'étais un peu dégoûté car je me sentais bien pour la suite du tournoi...

Une question de motivation ?

Ces deux difficultés peuvent aboutir à un manque de motivation pour continuer à s'inscrire en tournoi. Pour les non-compétiteurs qui ne seraient pas au courant, il faut payer l'inscription autour de vingt euros en général… Et quand vous perdez trois fois d'affilée, dès votre premier match, pour une des raisons évoquée plus haut (fatigue, adversaire qui ne vaut pas son classement etc…), vous comprendrez que la motivation puisse être dure à trouver par moments.

Si on rajoute à ça le prix de notre matériel (raquettes, vêtements, chaussures, accessoires... (Et oui, pas de sponsor pour les amateurs !), ça fait beaucoup ! En plus, plus on joue, et plus il faut changer son grip, son cordage, ses chaussures... Et oui, il faut y penser avant de se lancer dans la compétition...

Le plaisir de la compétition

Mais bon, je critique, je critique, mais vous vous doutez bien que, si je joue en compétition depuis maintenant trois ans, c'est parce que j'aime ça et qu'il y a des bons côtés ! Pour commencer, quand on aime ce sport, c'est un plaisir de se retrouver sur un court à batailler contre un adversaire et aussi contre soi-même (le tennis permet d'en apprendre beaucoup sur soi-même). Et puis, il y a tout un tas de petites joies : la satisfaction d'avoir marqué un joli point gagnant, le plaisir de gagner des matchs, surtout quand on « perf » (c'est-à-dire quand on gagne contre un joueur mieux classé). Je pourrais aussi vous parler de la joie de partager de bons moments en équipe quand on joue le dimanche matin comme le petit café avant de commencer, moment pendant lequel on commente les matchs des joueurs professionnels. Il y a aussi les conseils que l'on se donne entre joueurs, la joie de rapporter un point à son équipe... Tout cela fait que quand on goûte à la compétition, il est difficile d'arrêter !

Et alors quand on gagne un tournoi... Je ne sais pas quelle joie on peut avoir, j'en ai jamais gagné ! Mais ça je ne devrais pas le dire, ça va me faire passer pour un faible. Non ? Sûr, hein ?

Yannick Giammona

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les dessous de la compétition en amateur…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents