Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tennis tribune

Tennis tribune

Blog de tennis. Tests de raquettes, infos, billets d'humeurs sur le monde du tennis pro et amateur.


Pour progresser au tennis, faites ou fête le mur.

Publié par Rafael Babal sur 2 Avril 2014, 19:04pm

Catégories : #Les dessous du tennis amateur

Photo : le mur du Tennis Club de Viuz en Sallaz

 

Les enjeux

Le tennis est un sport ou dans l’idéal, il vaut mieux  suivre des cours pour pouvoir progresser. Cela permet de passer quelques tours dans les tournois, ou alors de gagner un apéro lors d’une partie à enjeu, le dimanche matin entre copains (ou copines)

Seulement voilà, c’est pas toujours évident d’investir dans des heures d’un apprentissage intensif, très bénéfique question technique, mais parfois problématique lorsque l’on est quelque peu désargenté.

 

Observer pour progresser

Comment dans ce cas évoluer et augmenter son niveau de jeu ?  Et bien la première chose à faire c’est d’observer un peu comment font les bons joueurs. A la télé bien sur, mais aussi en vrai.

Posez des questions, comment ils font, leur préparation… Et trouvez ensuite un partenaire très patient, à la hauteur de votre ténacité, et votre enthousiasme, pour répéter encore et encore les mêmes gestes.

 

Un partenaire solide

Ce partenaire insatiable, imperturbable vous l’avez deviné c’est le célèbre… MUR. Pas le mur de l’Atlantique , ni celui de Berlin, non non je parle du mur qui sert depuis toujours d’entraîneur à des générations de joueurs de tennis.

On dira ce que l’on veut mais c’est encore ce qu’il y a de plus pratique et plus économique comme partenaire. Il ne se fâche jamais, on en trouve à peu près partout et en plus, certains parents vous le diront, il n’y a pas plus patient pour servir de baby sitter aux jeunes pousses les plus acharnées.

 

Un partenaire parfois délicat

Bon par contre il faut bien prendre garde de bien choisir son mur. Eviter les bâtiments d’habitations est une précaution indispensable si on veut rester en bon terme avec ses voisins. Surtout si le mur sur lequel vous vous entraînez correspond à la chambre à coucher de leur petit dernier, qu’ils ont réussi à convaincre de faire la sieste après 2 heures d’une lutte intensive.

Evitez aussi les mûrs de casernes de flics, ou plus généralement les murs avec de grandes baies vitrées. Le verre blanc brisé ça porte bonheur  et vous pourrez ensuite travailler votre jeu de jambes, faire un peu de cardio’ en prenant la fuite, mais quand même…

Mûr pour la consécration

Heureusement maintenant dans ne nombreux clubs, il y des murs sur lesquesl on peut se défouler et s’entraîner.

Il y a même une association, créée par Yannick Noah « fête le mur » qui utilise la symbolique forte de ce partenaire en béton. Et non, le but de Noah n’est de couvrir les banlieues d’édifices voués à renvoyer une balle jaune, mais plutôt de transformer un obstacle en atout par le biais du tennis.

 

La classe non ? Et vous êtes-vous mûr pour tenter l’expérience ?

 

Pour progresser au tennis, faites ou fête le mur.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents